Téléchargez notre programme :

Les motifs d'échec en ODF : le facteur humain.

LA RELATION PRATICIEN-PATIENT
Pourquoi nos traitements réussissent-ils ? quels sont les facteurs d’échec dans les traitements entrepris ?  nul ne pourrait les définir si les critères d’évaluation des traitements étaient  basés uniquement sur une conception idéale de l’occlusion et de l’esthétique s’appuyant sur une maîtrise technique sans faille. Dans la pratique clinique la  restitution  d’une fonction et une d’une esthétique satisfaisantes sont des objectifs plus réalistes. La stabilité des résultats est vraisemblablement le seul véritable juge de la qualité du traitement entrepris. La qualité technique des moyens mis en oeuvre n’est pas la garantie de la réussite thérapeutique : le comportement fonctionnel, la coopération sont des éléments déterminants. La maîtrise  ou la gestion de ces derniers facteurs est vraisemblablement  le prochain « challenge »thérapeutique ; si l’on en juge par l’abondante littérature anglo-saxonne sur ce sujet dans le milieu orthodontique et médical. Avec l’avènement des techniques d’études cliniques basées sur des méthodes d’évaluations fiables et contrôlées, une nouvelle approche dans l’évaluation des traitement s a vu  le jour . Elle tient compte  des différents facteurs intervenant dans la variabilité des résultats : la technicité médicale, le comportement du patient, le coût social et financier. ( pour la suite: lire l'article ci-contre)